Amertumes

by the solexine chapter

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
03:27
2.
06:35
3.
03:32
4.
04:36
5.
07:17
6.
01:54
7.
04:28
8.
04:43
9.
07:59

credits

released October 7, 2012

Enregistré, mixé et masterisé par Vincent Baudry aka Stéréodrama début 2012.

tags

license

about

the solexine chapter Pau, France

contact / help

Contact the solexine chapter

Streaming and
Download help

Track Name: Intro
Sources d'amertumes que je ne recense plus
Peut être pour encore croire à ce monde qui n'existe plus.

Naïvement je m'expose à ce regard intrus,
Ne m'apportant que crainte et déception. (x2)
Track Name: Neuf
Nous continuerons à acquiescer cette dualité, quitte à ce perdre dans ce champ de moutons.

N'oublions pas de vivre, même si l'espoir s'enfuit.

N'oublions pas de vivre, même si l'espoir s'enfuit à toute allure.

Je ne m'imagine pas ailleurs que dans cet amas de rance personne.

Me montrant que nous sommes tous les mêmes,
Perfides, vides d'humanité, mais surtout effrayés.

N'oublions pas de vivre, même si l'espoir s'enfuit.

N'oublions pas de vivre, même si l'espoir s'enfuit à toute allure, S'enfuit à toute allure, S'enfuit à toute allure, S'enfuit.

Me montrant que nous sommes tous les mêmes, perfides, vides d'humanité.

N'oublions pas de vivre, même si l'espoir s'enfuit.

N'oublions pas de vivre, même si...

Malgré tout, l'espoir est toujours présent, cette fameuse corde, n'est pas encore autour de mon cou. (x3)
Track Name: Trois
Pas d'évolution possible,
et pourtant je suis sans cesse en recherche,
confort et routine rassurants, envie de changements risibles.
J'aimerais tant me donner la force, celle de ne pas lâcher cet objectif,
sentir ce souffle, fragrance fruitée.
Reste enfouie, noue les tripes. La raison ordonne la passion abandonne.

Me perdre dans ces feuilles.

Ne plus espérer, juste regarder.

Subir, souffrir, vivre, sans se plaindre, jusqu'à la fermeture du rideau. (x2)

Triste constat de comportements, réfléchis, moralisés, soit disant.
L'inconnu effrai, la nouveauté amuse, un temps c'est vrai, un temps c'est vrai.

La fin ne doit pas être douce, juste utile, faire perdurer ce cycle, trop peu respecté.

La fin ne doit pas être douce, juste utile.

Subir, souffrir, vivre, sans se plaindre, jusqu'à la fermeture du rideau.
Track Name: Cinq
Je suis un adène au visage terne,
Mon coeur ne pleure pas mais cri au désespoir,
Certes, j'ère à travers ces nébuleuses nuageuses
Mais heurte cette vision glauque avec une pointe de dérision.

Pourquoi courir, après une, utopie, celle-ci?


N'es-ce pas une contradiction de croire en celà?
N'es-ce pas contradictoire de croire?

Irrésistible pléonasme de vivre en ce monde.

Crédible, toujours pas, mais du moins sensible à cet effroi,
Il endure, ce mépris que la race humaine lui porte, que la race.
Track Name: Deux
J'ouvre les yeux et me rend compte que je suis,
Ne comprend guère se que qui se passe autour de moi, je cri.
Mon corps frêle tremble, et ressens cette impuissance,
Parmis toute ces personnes je perçois un certain amour.

Je perçois un certain amour.

Mon corps frêle, tremble,

La joie se répend,

J'ignore tout du monde, et pense réellement qu'il est bénéfique,

Etant pourtant dans une bulle, mon visage esquisse un sourire,
Comme une habitude à paraître heureux sans savoir se que ce mot peut bien vouloir dire.

Comme pour oublier un malheur ou un bonheur inexistant.

9 mois d'attente pour la seule impression de ne pas être inutile,
Créant ainsi une nouvelle source de mal tout en me le cachant, pour rester crédible.
Pour rester crédible.
Track Name: Sept
Je vois dans l'eau comme un caillou qui émerge,
Serait-ce un corps démuni de toute âme?
Comme une pierre, elle le travaille au fil du temps, délivré de toute idylle,
Son envellope corporelle s'efface, s'efface, s'efface.

Une décomposition saine, la terre reprend se qui lui appartient.
Se qui lui appartient.

J'oeuvre dans cette image avec mon regard extérieur.
Mon regard extérieur.

Mon corps prend conscience de sa fragilité et de ses faiblesses.

Inerte, je ne fais qu'un avec l'air, avec l'air.
Cet élément m'apporte sérénité en milieu austère.

Inerte je ne fais qu'un avec l'air.
Inerte je ne fais qu'un avec l'air.
Track Name: Quatre
Cette enviable chimère qu'elle nous propose sous forme de serments,
sous forme de serments.

Quelle aubaine d'apercevoir cette chance d'un minime bonheur,

Fanges prosélytes, laissez nous dans cette frustration qu'est la notre,
qu'est la notre.

L'ode.

L'ode désuète a cet air parfumé me rempli seulement de désespoir. (x2)

Es-ce si beau de rêver pour mieux tomber?

Es-ce si moche de ne pas croire pour se lever plus vite?

Bien soupçonneux sera l'être ouvrant les yeux.

Soupçonneux sera.

Bien soupçonneux sera l'être ouvrant les yeux.

Soupçonneux sera l'être ouvrant les yeux. (x3)

Bien soupçonneux sera l'être ouvrant les yeux.

Soupçonneux sera l'être...

Ouvrant les (x4)
Track Name: Huit
Croire en tout,

N'ayant aucune certitude,

Perception, floutée, guide d'une vie encadrée.
J'émerge la tête de cet encombrant brouillard, brouillard, brouillard.

Je suis las de ce monde ayant pourtant rêvé de lui auparavant. (x2)

Personne ne la voit, je l'imagine mienne,
J'émerge, seul, j'émerge sans nul doute,

Malgré ma lassitude envers ce monde,
Ne voyant que cette lumière, j'avance.

Loin d'être cri de victoire, sachant que mon esprit va redevenir rance. (x3)